Accueil       Sur le même département

Les réseaux, les relations et les barrages illégaux en justice.
La seule solution : dénoncer, se grouper et agir ensemble.

M Jack Paloque-Berges a écrit en mai 2015.

Bonjour à tous,

Suite à une conversation avec Sylvette Garcin, veuillez trouver ce qui m'emmène et un résumé de "mon histoire" personnelle en cours ainsi que les liens dirigeant vers mes sites internet relatifs à cette affaire et notre combat concernant les abus institutionnels que nous voulons voir cesser.
Je suis un de ceux qui luttent contre les abus de tout poil, suis intéressé par votre action et désire m'inscrire sur le site  http://www.jppp.eu /.
Je vous autorise à faire figurer mes coordonnées d'autant plus que je désire adhérer à l'association "La Même Justice pour Tous".

Mon histoire perso

Il y a quelques mois, suite à une simple douleur au poignet, ma maman de 90 ans s'est retrouvée hospitalisée et a commencée une histoire incroyable et aberrante qui a conduit à la destruction d'une famille et la mise en cause du personnel social et hospitalier de deux structures notre région.

Écartant pour d'obscures raisons les proches de la victime, ces personnels on convaincu ma mère de partir direct dans une maison de retraite et on fait croire à la famille pourtant bien placée pour savoir que c'était faux que c'était sur " sa décision personnelle et qu'elle insistait là-dessus ".

Maman aurait aussi demandé une mise sous tutelle " pour se protéger de ses enfants" et, devant l'étonnement de la famille, nous avons vécu une valse de quiproquos, de mensonges, de manipulations bref, nous sommes entré en guerre contre ces qui nous le croyons séquestraient notre mère.

Après avoir épuisé tous les recours pour accéder à l'information (Direction de l'hôpital en cause), j'ai médiatisé cette histoire et la Dépêche du Midi s'est fait écho de cette affaire  mais, vu la dimension a prise l'histoire,  nous pouvons dire qu'à cette époque (fin janvier 2015) nous n'en étions qu'au commencement. :-//

Comment comprendre qu'une petite vieille très entourée par ses enfants en particulier par son fils qui l'assiste au quotidien (*) décide brusquement de plaquer sa famille, rejoindre un mouroir et demander une tutelle sans savoir exactement ce que cela veut dire (quid de l'information ?) 

Aujourd'hui, le fruit a fait ces ravages et nous remarquons qu'en terme de gain, elle y perd sa famille, son logement, l'affection des siens, ses comptes sont bloqués, elle est sous la coupe "d'étrangers", cohabite avec des mourants (sa plus grande crainte "d'avant"), mais gagne un déambulateur et le mépris de son entourage voisinage y compris
(*) [Note] Pour prévenir toute équivoque, je précise que le fils en question ne maltraite pas sa mère (et n'a aucun intérêt financier dans cette histoire)  et que rien ne pourrait laisser supposer qu'il puisse en être ainsi. 
Après beaucoup de souffrances (de tous les cotés) et maintes pérégrinations,  une première plainte a été déposée contre cet hôpital pour...

- Défaut d'information à la famille - Mensonges, tromperie de divers intervenants - Menaces - Abus de faiblesse sur personne âgée  - Hospitalisation abusive de plus de huit jours - Diffamation
Une seconde devant suivre pour "Extorsion de signature" et "faux en écriture" dés que nous aurons eu accès aux dossiers du juge des tutelles que bien sûr cette bande plus ou moins organisée ne veut pas nous montrer.

Bien sûr, le contenu de mon premier blog où je raconte l'histoire au jour le jour ne leur convenant pas, ces gens ont essayé de me faire taire au début en m'envoyant les gendarmes, en déposant des plaintes en diffamations et en tentant de saisir mon hébergeur pour faire fermer le site que j'ai déménagé par précaution aux Etats Unis.

Nous en sommes à la case Procureur qui, hésitant à poursuivre en diffamation car il n'y a a pas diffamation (tous les faits sont avérés et il n'y a pas d'intention de nuire ), me fait la pression et m'a re-convoqué pour le 06/05/2015 à Saint Gaudens pour me faire un "rappel à la loi" pensant sans doute que ça va me faire trembler.

Je compte lui dire, s'il me donne le choix (tu te tais ou je poursuis) : Poursuivez ! (cela me fera de la pub).
Bon, nous en sommes là et vous lirez les détails de cette stupide affaire sur mon blog  http://luchon.reseauk.info/ .
Dans la foulée, j'ai mis en ligne un autre site avec pour éléments ceux glanés lors de mes recherches sur le Net qui pourront servir à d'autres. http://scandale-tutelles.reseauk.info/

J'ai initié aussi récemment une page et un groupe Facebook grâce auxquelles j'espère rencontrer d'autres personnes comme vous luttant contre les abus institutionnels car nous savons bien que la seule chose qui emmène la,crainte chez ces gens-là sont la publicité nominative et les groupes de pression par qui ils se font interpeller.

Que notre combat commun porte son fruit. 

Cordialement,